Crédit travaux

Être propriétaire de son logement, c’est bien, mais il faut penser à entretenir sa maison ou son appartement et effectuer de temps à autre des travaux. Que ce soit pour l’entretien ou pour le réaménagement, la réalisation de travaux d’un bien immobilier coûte souvent cher. Il est donc important de connaître également les différentes aides qui existent pour savoir si vous pouvez en bénéficier et souscrire un crédit avec toutes les clés en main.

Quels sont les types de crédit travaux ?

Dans le crédit comme dans d’autres domaines, on utilise parfois plusieurs termes pour parler de la même chose. Entre le crédit travaux et le prêt travaux cela peut paraître identique mais il existe en réalité deux sortes de crédits : le prêt personnel ou le crédit à la consommation. Voici une explication sur les différences qui existent entre ces deux solutions.

Un prêt personnel pour réaliser des travaux

Les banques ou organisme de crédit proposent parfois le prêt travaux sous forme de prêt personnel. L’avantage de ce type de prêt est que vous n’avez pas à justifier de la totalité de vos travaux. Une facture d’achat de matériaux par exemple suffit, vous pouvez ainsi réaliser les travaux vous-même ou choisir un professionnel.

Un crédit à la consommation pour financer ses travaux

Un crédit travaux se rembourse sur une durée de 15 ans au maximum. Pour que l’organisme accepte le financement, vous devrez présenter un ou plusieurs devis. Toutefois, vous devrez justifier l’intégralité des fonds demandés, factures à l’appui. L’avantage de ce type de prêt réside dans son taux qui est bien moins élevé que celui d’un prêt personnel.

Dans les deux cas, le plafond demandé ne pourra excéder un montant maximum de 75 000 euros.

Le crédit travaux : affecté ou non affecté ?

Le crédit travaux est considéré comme un crédit à la consommation. Il est donc affecté dans la mesure ou vous devez justifier les frais associés au montant demandé. Autrement dit, lorsque vous demandez un crédit travaux, vous devez indiquer quels travaux cela concerne (avec devis à l’appui) et les fonds seront débloqués lorsque les travaux seront réalisés sous présentation d’une facture. L’avantage qu’il faut voir à ce crédit affecté c’est que si pour une raison ou pour une autre les travaux ne sont pas effectués comme prévu, le crédit ne se déclenchera pas. De plus, ce type de crédit vous permet bien souvent d’obtenir un meilleur taux qu’avec un prêt personnel.

A l’inverse, les prêts personnels sont non affecté. C’est là que réside tout son intérêt : pas de justificatif demandé donc un prêt rapidement obtenu et une somme d’argent qui peut être utilisée de différentes manières. En effet, si un imprévu arrive avant la réalisation de vos travaux (voiture à changer par exemple), vous pourrez décider d’utiliser cet argent pour autre chose que vos travaux initialement prévus.

Qui peut prétendre à un crédit travaux ?

Que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant d’un logement à titre gracieux, vous pouvez demander un crédit travaux pour financer des travaux, quel que soit leur ampleur. Cependant, en tant que locataire, vous n’êtes pas libre pour autant de faire n’importe quels travaux dans votre logement. Pour exemple, il est tout à fait possible de changer de peinture sur les murs mais pas de casser une cloison sans l’autorisation de votre propriétaire.

Pour les personnes ayant plusieurs logements (secondaires, locatifs…), le recours à un crédit travaux est possible pour l’ensemble de ces logements. Toutefois, si vous souhaitez bénéficier d’aides comme les prêts à taux zéro par exemple, cela ne sera possible que pour une résidence principale.

Dans tous les cas, ne soyez pas étonné d’avoir en premier lieu une réponse de principe avant la réponse définitive (c’est-à-dire après étude complète de votre dossier).

Quels travaux peut-on financer avec un crédit travaux ?

Le crédit travaux peut vous permettre de financier l’ensemble de vos projets d’aménagement, qu’ils soient conséquents ou non. De ce fait, on regroupe les éléments finançables en 3 catégories :

  • Les matériaux : pas besoin de faire appel à un professionnel pour se voir attribué un crédit travaux. Vous pouvez vous contenter d’acheter les matériaux et entreprendre vos travaux par vous-même si vous êtes bricoleur. Cela vous permettra d’avoir recours à un crédit travaux moins conséquent.
  • Les équipements : un bon ouvrier doit avoir de bons outils. Il est donc indispensable d’être bien équipé avant de se lancer dans des travaux. Heureusement, les équipements peuvent faire partie du financement dans le cadre d’un crédit travaux.
  • Les travaux réalisés par un professionnel : pour celles et ceux qui préfèrent déléguer leurs travaux à des professionnels, il leur suffit de se tourner vers des entreprises spécialisées. Là aussi, le crédit travaux permet de les financer.

Dans tous les cas, sachez que vous pouvez faire un crédit travaux même si ces travaux ne concernent pas un besoin vital. De ce fait, cela peut concerner des travaux « plaisirs » comme refaire la décoration de votre bien selon vos goûts.

Crédit travaux à taux zéro

Certains travaux demandent un investissement financier conséquent. Avant d’aller voir votre banque pour obtenir un crédit standard, renseignez-vous sur les possibilités de prêt à taux zéro qui s’offrent à vous.

Le prêt à taux zéro

Comme son nom l’indique, souscrire un prêt à taux zéro vous permet d’emprunter sans intérêts. Il est accordé sous conditions de ressources et son montant varie en fonction de la localisation de votre bien (zone A, B…) et du nombre d’habitants dans le logement. Le montant ne dépassera jamais 40% du montant total à emprunter. Il faut savoir que ce prêt ne sera accepté que pour les personnes souhaitant acquérir une résidence principale. Deux solutions sont prises en compte : la construction d’un logement ou l’achat d’un logement dans lequel le montant des travaux représente au moins 25% de l’emprunt. 

Il est bon de savoir que les conditions de ressources pour bénéficier d’un prêt à taux zéro vont évoluer en 2022. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du service public.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-PTZ (Prêt à Taux Zéro écologique), lancé en avril 2009 est destiné à financer à un taux de 0% les travaux de rénovation énergétique d’un logement. Il est attribué, sans condition de ressources, aux propriétaires qui occupent une habitation ou qui la met en location mais aussi aux copropriétaires. Détail important, il faut que le logement concerné ait plus de deux ans pour pouvoir bénéficier de ce prêt. Le montant est plafonné à 30 000 euros en fonction du type de travaux à réaliser et se rembourse jusqu’à 15 ans. Les travaux visés par ce prêt concernent l’isolation thermique de la toiture, des fenêtres, des murs extérieurs, des planchers bas sur sous-sol ou vide sanitaire mais aussi l’installation d’un système de chauffage et d’équipement de chauffage utilisant les énergies renouvelables… Une fois les travaux définis, il faut vous adresser à l’une des banques partenaires de l’éco prêt à taux zéro, munis des devis relatifs aux travaux et des formulaires types à fournir. Après accord de la banque, vous avez trois ans pour faire réaliser les travaux par une entreprise agréée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

MaPrimeRenov’

Anciennement CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique), MaPrimeRenov’ a vu le jour le 1er janvier 2020 et son dispositif a été revu le 1er octobre 2020. Il ne s’agit plus là d’un crédit d’impôt mais bien d’une prime pour financer vos travaux de rénovation.

Elle est accessible à tous les propriétaire et peut même concerner les copropriétés qui souhaitent engager des travaux dans les parties communes. Le montant de cette prime est calculé en fonction de deux paramètres : les revenus du foyer et le gain écologique obtenu par les travaux.

Les travaux doivent impérativement être réalisés par un professionnel disposant d’un certificat de qualité (retrouvez la liste sur faire.gouv.fr). En effet, MaPrimeRenov’ n’est pas accordée si le propriétaire réalise lui-même les travaux.

Le prêt travaux d’amélioration et d’agrandissement

Auparavant appelé « Prêt Pass Travaux » jusqu’en 2010, il est revenu sur le devant de la scène en 2012 avec une nouvelle appellation : prêt travaux d’amélioration et d’agrandissement. Il vous aide à financer les travaux de remise en état ou d’entretien de votre résidence principale, que vous soyez propriétaire occupant, locataire ou copropriétaire. C’est un prêt que vous connaissez surement sous un autre nom : le 1% logement ou le 1% patronat.

Qui peut en bénéficier ?

Tous les propriétaires occupants d’une résidence principale, salariés du secteur privé non agricole d’au moins 10 salariés (quelle que soit la nature du contrat CDI, CDD, temps partiel, contrat de professionnalisation, contrat d’accompagnement dans l’emploi…) souhaitant faire des travaux au sein de leur résidence principale peuvent en bénéficier. Toutefois, le prêt travaux d’amélioration et d’agrandissement ne peut pas être utilisé pour financer les travaux des résidences secondaires et des investissements locatifs.

Modalités d’obtention du prêt travaux d’amélioration et d’agrandissement

Le prêt travaux d’amélioration et d’agrandissement vous permettra de financer jusqu’à 10 000 euros de travaux à un taux préférentiel et à rembourser sur une durée maximale de 10 ans. Pour des travaux supérieurs à 10 000 €, il faudra recourir à un prêt bancaire classique en complément. Ce prêt est soumis à des conditions de ressources. Les travaux à réaliser dans votre résidence principale doivent être effectués par un professionnel (entreprise ou artisan certifiés par l’état).
Le prêt travaux d’amélioration et d’agrandissement accordé aux copropriétaires pour financer la réhabilitation de copropriétés dégradées peut atteindre 18 000 € par lot.

Les conditions à respecter

Comme pour d’autres prêts, vous devez respecter certaines conditions pour pourvoir l’obtenir :

  • Vous devez obligatoirement justifier l’utilisation de la somme prêtée avec des devis datés des entreprises réalisant les travaux. Ces justificatifs permettent de débloquer les fonds de ce prêt.
  • Ne pas avoir déposé un autre dossier de demande de prêt travaux d’amélioration et d’agrandissement.
  • Ne pas avoir déposé un dossier auprès de la Commission de surendettement de la Banque de France.

Financez vos travaux via un prêt perso ou un crédit conso pour réaliser vos projets tout en bénéficiant des meilleurs taux. N’oubliez pas qu’une fois le prêt souscrit vous vous engagez à le rembourser. Ne soyez donc pas étonné que les établissements prêteurs vous demandent des pièces justificatives pour vérifier votre solvabilité : tout cela dans le but de ne pas vous endetter. Les banques et différents organismes vous permettront de faire le meilleur choix pour votre crédit travaux.